Une nouvelle adaptation manga de la saga The Legend of Zelda aux éditions Soleil Manga. Dix ans après la sortie du jeu, le manga The Legend of Zelda :Twilight Princess, réalisé par le duo Akira Himekawa, constitue un ajout plaisant à la saga !

A

près plus d’un an passé dans le village de Toal, le jeune Link, futur héros d’Hyrule, est bien intégré à la communauté villageoise et rêve d’une vie paisible de berger. Néanmoins, Link cache un terrible secret : il est en possession d’un pouvoir qui pourrait causer la destruction de son nouveau foyer. En proie à de cauchemars qu’il tente de contenir, Link cherche à protéger les habitants de Toal du retour imminent des êtres maléfiques du monde du Crépuscule. Cette adaptation littéraire de The Legend of Zelda : Twilight Princess permettra au lecteur d’en connaître davantage sur les événements qui ont précédé l’histoire du jeu et de voir un Link au caractère bien trempé.

« Des informations intéressantes pour tout fan de Zelda à la recherche de petits détails croustillants sur cet opus de la saga. »

Un ajout de background pour cette adaptation de Twilight Princess

La différence fondamentale entre le jeu The Legend of Zelda : Twilight Princess et son adaptation manga est le fait que Link apparaît comme un personnage plus développé dans l’œuvre littéraire du duo Akira Himekawa. Notre protagoniste, héros qui est voué à sauver Hyrule des ténèbres, est décrit de façon très expressive. Le lecteur rencontrera un Link blagueur, bavard et sentimental, ce qui dénote fortement par rapport à l’œuvre originale où Link n’expose jamais son point de vue et semble totalement happé par les événements. Son essence tient seulement à son rôle de sauveur d’Hyrule qui semble accepter sans condition son destin d’élu des trois déesses.

Le passé du Link du manga The Legend of Zelda : Twilight Princess est également plus approfondi. Les origines de sa venue au village de Toal, ses peurs cachées et son tempérament sont décrits et forment de nouveaux questionnement. Midona, princesse du Crépuscule, est présentée au tout début du livre et le sort du monde du Crépuscule apparaît donc limpide pour le lecteur dès les premières pages. Le Link de cette adaptation manga semble terrifié à l’idée que les habitants de Toal découvrent qui il est réellement et ce qu’il a fait. Ce dernier s’intéresse aux esprits de la lumière, à la magie et au sort d’Hyrule bien avant que le destin lui rappelle son statut de porteur de la Triforce.

Que l’on soit fan ou non de la saga Zelda et que l’on ait ou non joué à Zelda Twilight Princess, cette adaptation dynamique développe le background du jeu tout en étant compréhensible pour le lecteur néophyte de la saga.

 
Des informations intéressantes pour tout fan de Zelda à la recherche de petits détails croustillants sur cet opus de la saga. La description du village de Toal, de son quotidien et de ses habitants est également plus poussée puisque la plus grande partie de l’action de ce premier tome se déroule dans ce village (ce qui est semblable au déroulement du jeu où le joueur passera beaucoup de temps à réaliser des mini-jeux et à s’habituer au gameplay). L’attachement du personnage principal envers les enfants du village de Toal et d’Iria est explicite et on ressent fortement la volonté de Link à conserver ce bonheur qu’il pense éphémère. Lorsque les Mobelins commencent à attaquer le village, Link se décide à agir. Il fera alors la rencontre de l’esprit de la lumière vivant dans le lac de Toal ainsi que celle des créatures du Crépuscule contrôlés par Xanto, l’usurpateur du trône du Crépuscule.

Cette adaptation met également en exergue la vie et les croyances des habitants de Toal, leurs relations avec les esprits de la lumière ainsi que les rêves prémonitoires de Link (dans lesquels il rencontre le loup doré, le Link d’Ocarina of Time, qui deviendra plus tard son maître d’armes). Des aspects qui n’ont pas été développés dans le jeu The Legend of Zelda : Twilight Princess. Ce manga nous donne un Hyrule plus détaillé et donc moins ouvert. Cette œuvre laisse moins de place à l’imagination dans le but de créer un monde cohérent et de nouvelles interrogations pour le fan de Zelda qui aurait déjà testé le jeu.

The Legend of Zelda : Twilight Princess, une adaptation expressive

Graphiquement, The Legend of Zelda : Twilight Princess est agréable à regarder même si les décors semblent délaissés et manquent d’originalité. Le trait de crayon des auteurs Akira et Himekawa demeure néanmoins particulier et expressif. Le character-design des personnages du jeu est respecté et est bien mis en valeur par l’originalité du duo Akira Himekawa. Les dessins sont centrés sur les personnages et, en particulier, sur les inquiétudes de Link. Au final, ce manga laisse peu de place pour l’action et les combats puisque ce premier tome donne les bases du scénario de Twilight Princess.

Que l’on soit fan ou non de la saga Zelda et que l’on ait ou non joué à Zelda Twilight Princess, cette adaptation dynamique développe le background du jeu tout en étant compréhensible pour le lecteur néophyte de la saga. Un manga qui a su gérer la narration de cet opus via les ressentiments du personnage principal, Link, dont le lecteur pourra découvrir les facettes cachées de sa personnalité tout en suivant l’histoire des deux mondes de Twilight Princess.



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros