Dans le monde de Rieze Maxia, les esprits vivent en harmonie avec les hommes. Cette quiétude est remise en cause lorsqu’un grand nombre de d’esprits disparaissent tout à coup ! Milla Maxwell, le seigneur des esprits, se rend au laboratoire militaire de la cité de Fennmont pour enquêter sur les causes de ces disparitions. Elle y croise le jeune Jude, un jeune étudiant en médecine. Mais des dangers les guettent…

 

Nouvel épisode de la saga des Tales of, qui fête ses quinze ans, Tales of Xilia débarque donc en manga, deux mois avant la sortie du jeu vidéo. A la lecture de ce premier volume, difficile de se faire une idée franche.

Sur un scénario somme toute classique qui met en scène une quête, celle du seigneur des éléments, Tales of Xilia dévoile une intrigue qui ne demande qu’à s’enrichir par la suite. Peu consistante dans ce premier opus, la trame pose un décor scénaristique intéressant, bien que manquant encore de profondeur. Sur un rythme mesuré, l’intrigue se lit assurément sans ennui, mais sans grand enthousiasme également.

Si les personnages ne sont pas un exemple de charisme, ils ont au moins le mérite d’être sympatiques, parfois drôles. Le trio que constituent Milla, privée de ses pouvoirs mais pas de sa détermination, Jude qui développe peu à peu un véritable esprit courageux et Alvin, sorte de mercenaire dont on ignore les véritables ambitions, s’avère complémentaire et met en valeur les notions de solidarité avec réussite.

Le dessin demeure soigné et agréable. Les traits fins et travaillés des personnages, offrent un rendu esthétique appréciable. Mais c’est surtout l’arrière plan qui remporte la mise, la maîtrise des traits et l’agencement des vignettes conférant par moments une dynamique efficace et offrant alors des scènes percutantes. Le point le plus abouti peut-être du volume, dont la difficulté du principe d’adaptation de jeu vidéo se ressent tout de même.

S’il ne  frappe pas les esprits, Tales of Xilia offre un divertissement appréciable malgré tout, d’autant qu’il n’est pas nécessaire de connaître le jeu pour s’intéresser au manga. Et à en juger par la précision « Side Milla » dans le titre, l’on se demande si la série alternera les points de vue par la suite. Auquel cas, l’intérêt pourrait s’en trouver grandement amélioré.



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros