Les éditions Komikku nous offre une bonne dose de magie avec Sorcières et Ténèbres de Hiroko Nagakura, auteur de Rudolf Turkey.

D

ans la ville de Hidamari, l’énergique Hitsuji est la fille la plus positive et enthousiaste du lycée. Remplie d’innombrables bonnes intentions, jolie, adorable et vive-esprit, Hitsuji est très populaire auprès de ses camarades et possède même un fan-club. Loin de s’intéresser à ses camarades masculins, elle paraît souvent étrange aux yeux des autres à cause de son attrait pour des choses hors du communs : poupées vaudou, insectes et autres objets déroutants. Ce qui s’explique par le fait qu’elle est aussi une sorcière vivant dans une belle demeure avec ses trois mamies sorcières, qui usent de la magie blanche pour aider et non pas pour faire le mal comme c’est le cas des « sorcières noires ».

L’histoire se corse lorsqu’elle fait la connaissance de Kokuyô, un nouveau élève recouvert d’étranges bandages au caractère menaçant et antipathique. Bien que doté d’une personnalité totalement opposée à notre héroïne, cette dernière ne va pas tarder à tomber amoureuse de lui. Seul hic : Kokuyô est un chasseur de sorcières qui souhaite plus que tout éradiquer cette engeance de la face du globe ! Hitsuji va alors tenter de se rapprocher de lui en lui suivant partout dans un seul but : le séduire et lui prouver que toutes les sorcières ne sont pas maléfiques.

Sorcières et Ténèbres : Sombre mais léger

La mangaka, Hiroko Nagakura, nous immerge dans un monde fantastique aux touches sombres et humoristiques. Chapitre par chapitre, le lecteur découvre de nouvelles histoires où Kokuyô et Hitsuji se retrouvent à combattre les sorcières noires et rencontrent différents personnages secondaires. Ainsi les liens entre ces deux personnages évoluent en même temps que l’intrigue principale : comprendre le sombre dessin des sorcières noires. Même si ce manga n’apparaît pas à première vue comme original, il semble néanmoins plus poussé au fur et à mesure de la lecture des chapitres. Quelles sont les raisons de la haine de Kokuyô envers les sorcières noires ? Pourquoi est-il recouvert de bandages ? Qui sont vraiment les trois mamies de Hitsuji ? Au final, le lecteur se rend compte que l’histoire de l’étrange Kokuyô sera centrale pour la suite et qu’Hitsuji sera utile comme un remède à sa colère.

« On passe ainsi rapidement des moments pesants et inquiétants à des gags et au quotidien heureux d’Hitsuji, ce qui rend ce manga à la fois léger et sérieux tant la variation des ambiances est parfaitement réalisée. »

Ce duo de choc permet d’être facilement happé par la lecture, occasionnant beaucoup de moments drôles, d’actions et de sentiments forts. Aussi les rôles se retrouvent inversés : la sincère Hitsuji, avec son caractère dévouée et véritable gentille, est l’exact opposé de l’image que Kokuyô se fait d’une sorcière. Et l’asocial Kokuyô ne cherche pas à se débarrasser des sorcières pour aider le monde, mais bien pour se venger d’une terrible souffrance… Dans Sorcières et Ténèbres, on passe ainsi rapidement des moments pesants et inquiétants à des gags et au quotidien heureux d’Hitsuji, ce qui rend ce manga à la fois léger et sérieux tant la variation des ambiances est parfaitement réalisée. Même si le coup de crayon de l’auteur semble simple et parfois inégal, Hiroko Nagakura (de son vrai nom Chozo Hiroko) possède un style particulier qui fait son charme et qui se développera sûrement par la suite.

Que ce soit pour le divertissement ou dans l’espoir d’une nouvelle aventure qui vous plongera dans un univers magique et drôle, Sorcières et Ténèbres est à lire !



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros