Une ambition régionale…

Une ambition régionale

« Le Conservatoire a changé et a évolué, c’est une plus-value importante pour les élèves », a souligné la présidente déléguée de la structure, Clarisse Johnson Le Loher. Cette dernière a notamment évoqué les dernières choses mises en place comme notamment la création d’un cycle à orientation professionnelle en théâtre, d’une classe de direction d’orchestre ou encore de dix nouveaux parcours de formation.

La rédaction vous conseille

De quoi pousser la structure à aller plus loin pour rayonner encore davantage. « Comme dans les grandes métropoles, nous proposons de nombreux cursus », a souligné le directeur Gilles Guilleux, qui met en avant le « souci d’exigence » du Conservatoire et des élèves. « Une marque d’exigence » qui a un vrai impact chez les élèves et contribue aussi à créer le public de demain.

Pour aller plus loin dans cette démarche d’exigence et de qualité, l’établissement va ainsi déposer d’ici à la fin de l’année un dossier de demande de classement en Conservatoire à rayonnement régional. Après quelques mois d’instructions, la structure pourrait ainsi changer d’appellation pour la rentrée 2023.

Une démarche fortement soutenue par la Ville. « Nous avons cette ambition de donner au Conservatoire une dimension régionale et, pourquoi pas, transfrontalière », embraye l’adjoint à la culture, Jean Lacoste. Ce dernier salue ainsi « le travail réalisé ces dernières années en cohérence avec la programmation de la direction Culture » : « C’est aujourd’hui une maison complètement ouverte sur la ville ».

La rédaction vous conseille

Une « maison ouverte » qui attire donc de plus en plus de monde, de 4 à 89 ans. « Il n’y a pas d’âge pour débuter une pratique », insiste Clarisse Johnson Le Loher qui entend bien mettre à mal « le cliché de l’établissement réservé aux enfants », mais aussi celui d’un endroit dont l’accès serait coûteux : « De nombreuses aides financières existent ».

Une nouvelle saison

Toujours dans l’optique de s’ouvrir sur la ville, le Conservatoire et ses élèves vont également proposer différents spectacles tout au long de l’année. Regroupés au sein d’une saison, ces rendez-vous vont permettre de faire découvrir le travail des trois grands pôles qui composent la structure : la musique, la danse et le théâtre. La première saison du Conservatoire, qui a eu lieu l’an passé, avait réuni 1350 spectateurs autour de huit spectacles.

La Saison démarrera le 18 octobre prochain au Foirail avec Les voyages de Gulliver que proposera l’orchestre d’Harmonie. Le programme complet est à retrouver sur https://culture.pau.fr.

Lien source : Pau : le Conservatoire vise une audience régionale