En fin d’après-midi, les flammes ont ravagé les bureaux administratifs soit l’ensemble des services supports (comptabilité, direction, communication…) situés au premier étage, causant également « de gros dégâts sur l’informatique ». Des appartements privés au deuxième étage ont aussi été touchés, obligeant à procéder à l’évacuation de leurs habitants. Seule bonne nouvelle dans ce marasme : le rez-de-chaussée, inauguré en novembre 2021, a été épargné par le sinistre.

Standard téléphonique opérationnel

Une batterie de vélo électrique est à l’origine de cet évènement. « Cet accumulateur au lithium était en charge et a subitement explosé provoquant un départ de flamme immédiat », témoigne le directeur. Malgré les tentatives des salariés, le feu n’a pu être maîtrisé et les 15 collaborateurs ont dû quitter les lieux.

La rédaction vous conseille

Ces dommages vont perturber le fonctionnement de l’agence qui a dû se résoudre à fermer son accueil physique du public. « Le standard téléphonique et la plateforme numérique restent opérationnels pour renseigner les visiteurs. Les billetteries spectacles en ligne sont aussi disponibles », précise Sylvain Langer.

« Grande solidarité »

L’établissement public local à caractère industriel ou commercial (EPIC) va se mettre à la recherche d’une solution de relogement afin de rétablir son accueil. Des locaux en ville sont privilégiés. « Cela prendra quelques semaines », estime le directeur qui loue l’esprit de « grande solidarité » au sein de son équipe en ces temps difficiles.

Lors de la rénovation du bâtiment, acquis en 2018, l’office avait déjà connu une situation similaire avec une implantation provisoire durant 6 mois dans le quartier du château. « On va faire la même chose, le temps de réparer. Les équipes ont l’habitude », souligne Sylvain Langer qui préfère ne pas s’avancer sur le planning des travaux.

Lien source : Pau : après l’incendie, l’office de tourisme cherche de nouveaux locaux