Une inquiétude pointe tout de même chez le conseiller départemental : « On va être comme Saint-Thomas. Nous attendons de voir le retour de la convention signée, qui stipule l’engagement de la ville d’Orthez et de l’État pour lequel le maire d’Orthez s’est engagé. » Sur la participation de l’État, le maire a en effet assuré en conseil municipal que le dossier était « suivi » en préfecture, mais aucun accord écrit n’a été passé. « Ce n’est pas très rassurant, il n’y a aucune garantie. Sur un tel engagement, on ne peut pas être que sur du verbal », remarque Jacques Pedehontaà.

La signature des commerçants

Une fois la convention retournée, Jacques Pedehontaà organisera « une réunion très rapidement avec l’association des commerçants des Soarns par rapport au calendrier. Les commerçants sont très soucieux d’un calendrier plus serré que celui évoqué. Vis-à-vis de l’engagement qu’ils ont pris, il faut voir avec eux les modalités pour rassurer tout le monde avec un véritable échéancier. »

En effet, les commerçants, qui doivent participer à hauteur de 5 % soit 300 000 euros environ, n’ont pas encore signé la convention de financement. Jérôme Bée, gérant du Super U, assure être « content, mais nous avions l’engagement de la mairie depuis le mois de juin. Ce n’est pas une victoire, juste une confirmation. Nous demandons un début des travaux en 2024 et une fin de chantier en 2025. Nous n’avons pas signé la convention encore, car nous n’avons pas de confirmation sur ces dates. » Pour autant, il a toujours « été en contact avec les conseillers départementaux et avec la mairie. Il n’y a aucun problème, nous sommes au courant des avancées. » Aujourd’hui, les commerçants attendent le lancement des travaux avec impatience. « On n’a pas l’habitude dans nos activités de privés d’attendre aussi longtemps avant de lancer des chantiers », sourit Jérôme Bée.

Isabelle Antier affirme : « Il est convenu que les travaux démarrent le plus rapidement possible. La convention ne changera pas, maintenant qu’elle est signée, mais les travaux vont pouvoir se faire. »

Happy end en perspective ?

Alors, à présent, plus d’obstacle face à la rocade centre ? « Une fois que le financement est bouclé, tout va bien ! », lance Jacques Pedehontaà, en espérant tout de même « qu’il n’y aura pas de nouveaux rebondissements car c’est quand même un roman-feuilleton cette rocade. Il y a 40 ans qu’on perd du temps sur ce dossier, il ne faut pas s’étonner qu’il y ait des réactions vives… »

Tout semble sur la bonne voie, mais il reste encore des points à régler et des fouilles à réaliser avant de lancer, pour de bon, le chantier. Pour le conseiller départemental, « un nouvel épisode vient de se dérouler, on espère une fin heureuse pour tout le monde ! »

Lien source : Orthez : les voyants sont tous au vert pour la rocade centre