C’est avec Online The Comic de KYOKA Tsukasa et AMAGAERU Midori, manga adapté d’un roman publié en ligne et visualisé pas moins de 40 millions de fois, que les éditions DELCOURT entendent surfer sur la mode du Survival game.

M

ai Yashiro, jeune fille menant une vie tout à fait ordinaire, voit son existence basculer le jour où elle reçoit un mystérieux jeu vidéo du nom de « Nightmare » dans sa boîte aux lettres. Elle est désormais liée à un jeu vidéo meurtrier qui exige combats et sacrifices, aussi bien virtuels que réels, de la part des joueurs. Chaque jour voit son lot de surprises et d’apprentissages tout en plongeant Mai de plus en plus profondément dans une aventure dont nul ne saurait sortir indemne.

online-the-comic-01

Un voyage vidéoludique trop « structuré »

Un peu comme dans Darwin’s Game, Online The Comic propose une trame où le quotidien d’une jeune femme se voit bouleversé suite à une invitation dans un jeu dans lequel le moindre faux pas entraîne un Game over dans le jeu comme dans la réalité.
Ainsi, nous suivons ces derniers tout au long de leur quotidien, metro boulot dodo Jeux vidéo, et ils n’accèdent aux dangers de « Nightmare » qu’une fois « manette » en main. La seule épée de Damoclès pesant au-dessus de leur tête ne consistant qu’en l’objectif quotidien de gain d’une somme de points d’expérience donnée garantissant la survie de leur avatar pour éviter de se voir infliger une pénalité dans le monde réel.

Ces pénalités, ou sacrifices dans le jeu, se caractérisent par l’arrêt total du fonctionnement d’une partie du corps du joueur. Allant d’une main ou d’une jambe jusqu’au cœur même de l’utilisateur, synonyme de mort instantanée pour ce dernier, ceux-ci surviennent lorsque l’avatar du joueur trouve la mort en jeu.

“Le lecteur se retrouve trop régulièrement noyé sous les nombreuses explications de son compagnon de route Taisuke Asagi, et le dynamisme du titre en prend un sacré coup.”

Bien que l’idée de base d’une « enquête policière » sous fond de jeux vidéo reprenant les caractéristiques des jeux de rôle tels que les célèbres Final Fantasy est accrocheuse, Online The Comic trouve très rapidement ses limites dans sa mise en scène. L’absence de casque de réalité virtuelle impose au dessinateur de nous représenter constamment les personnages manette en main. L’action est donc plus souvent décrite par ces derniers que réellement « vécue » par le lecteur et le suspense lié à la survie des avatars perd en intensité. De plus, le personnage de Mai étant une véritable débutante en matière de jeux vidéo, ou Noob pour les gamers de l’extrême, le lecteur se retrouve trop régulièrement noyé sous les nombreuses explications de son compagnon de route Taisuke Asagi, et le dynamisme du titre en prend un sacré coup.

Un graphisme accrocheur

Malgré les petits défauts de mise en scène et de choix narratifs que l’on pourrait reprocher à Online the comic book, son point fort réside bel et bien dans le coup de crayon irréprochable de son dessinateur KYOKA Tsukasa.

Celui-ci permet une lecture agréable du titre grâce à des traits de personnages précis et travaillés, bien que peu originaux et à la limite du stéréotype pour certains d’entre eux comme le démontre le gentil geek ébouriffé et maladroit en présence des personnages féminins ou encore le beau gosse ténébreux et sûr de lui.
Quant aux décors, ils ont le mérite d’être bien fournis et détaillés sans perdre en lisibilité et fluidité de lecture, ce qui compense bien la présence importante des bulles de dialogues des personnages.

De par la flopée d’explications et détails délivrée constamment par les personnages du titre, Online The Comic donne l’impression d’avoir été principalement pensé pour permettre aux « noobs » et néophytes de plonger avec aisance dans cette enquête vidéoludique. Cependant, celle-ci risque fortement de lasser, voire de rebuter, les lecteurs-gamers les plus avertis. On espère donc que le deuxième tome entrera davantage dans le vif du sujet tout en laissant au lecteur le loisir de découvrir les ficelles de ce monde parallèle par lui-même.

 



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros