Le chantier du 14, rue de la Poste doit être terminé en juillet.


Le chantier du 14, rue de la Poste doit être terminé en juillet.

G.B.

Ce lundi 23 janvier, une réunion d’étape était organisée sur place avec les nombreux partenaires de l’opération de réhabilitation : « On a composé une véritable task force pour permettre aux propriétaires d’être soutenus au mieux lors de leurs projets de travaux », explique le maire d’Oloron Bernard Uthurry.

Beaucoup de demandes

Le chantier de la rue de la poste bat son plein depuis août 2022. Trois logements sont déjà habités, tandis que six autres sont encore en cours de rénovation : « normalement, tout devrait être terminé pour juillet », explique Miguel Dominguez, qui évalue son investissement à un million d’euros, « en comprenant l’achat et les travaux ». « On a beaucoup de sollicitations : des gens qui passent dans la rue nous demandent s’ils peuvent réserver des appartements qui ne seront pas terminés avant plusieurs mois ».

La rédaction vous conseille

« Des aides sur le prix du loyer permettent aux propriétaires de proposer des logements accessibles et de qualité », abonde Bernard Uthurry. « On a des T2 refaits à neuf qu’on loue à 230 euros », précise Miguel Dominguez. « Le soutien des collectivités permet aussi des garanties au niveau des banques », ajoute le conseiller départemental Clément Servat.

« Ce type de projet est précieux, parce que cela permet de faire comprendre aux propriétaires oloronais qu’il est possible de sortir des bâtiments de l’insalubrité avec un soutien important apporté par plusieurs organismes », assure Brigitte Rossi, adjointe à l’urbanisme à la mairie d’Oloron.

Un marché locatif très tendu

Les demandes sont encore très importantes sur le marché immobilier du territoire : « Selon une récente étude, on aurait besoin de cent logements supplémentaires par an en Haut-Béarn pour répondre à la demande », précise Brigitte Rossi. Pour Natacha Crampe, cheffe de projet Revitalisation à la mairie, « Il y a des besoins importants en terme de locatif, plutôt des petites typologies pour des personnes âgées qui veulent accéder à des services de proximité en centre-ville, ou encore des jeunes qui ont trouvé un travail et doivent disposer d’un point de chute sur le territoire ».

Trois logements sont d’ores et déjà rénovés et habités.


Trois logements sont d’ores et déjà rénovés et habités.

G.B.

Le programme d’aides aux propriétaires se poursuivra jusqu’en 2024 dans le cadre de l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat – renouvellement urbain (OPAH-RU). Une permanence de Soliha est organisée tous les vendredis en mairie de 10h à 12h pour s’informer sur le détail de ces actions, tandis que des réunions auront également lieu le 31 janvier en centre-ville, le 2 février à Sainte-Croix et le 15 février à Sainte-Marie. Seuls les quartiers urbains sont concernés, mais les propriétaires hors de ce périmètre peuvent de leur côté profiter de la « mission habitat » du conseil départemental.

Lien source : Oloron et Haut-Béarn : « On aurait besoin de cent logements supplémentaires par an »