Ohayo minna-san ! Genki ?

Fin octobre, dans une brève,  je vous annonçais l’arrivée d’une nouvelle auteure aux éditions Taifu Comics, Sakurabi Hashigo avec le premier tome de My Number One. Eh bien ! Aujourd’hui je viens vous faire une petite chronique cette petite perle a tout juste débarqué dans nos librairies.

D

ans l’univers du cinéma, être numéro un du top des « hommes avec qui les femmes ont envie de coucher » est une distinction très prisée. Takato Saijô, acteur reconnu depuis 20 ans, l’a possédée pendant cinq années consécutives. Mais il vient de se faire distancer par un jeune et nouvel acteur qui a à peine trois ans de métier à son actif, il s’agit d’Azumaya Junta. Si l’aîné méprise et en veut au nouveau venu, ce dernier semble être admiratif face à son sempaï. Un soir, les deux hommes vont boire après un tournage. Ivre, Takato ne se doute pas qu’à son réveil tout aura changé entre eux…

Un seme sexy et beaucoup d’érotisme

Comme je vous l’avais annoncé, Sakurabi Hashigo est une mangaka encore inconnue en France mais déjà  incontournable au Japon grâce à son style graphique moderne et à ses histoires où se marient à merveille comédie et érotisme, et grâce à ce talent My Number One  de son vrai titre « Dakaretai Otoko Ichii ni Odosarete Imasu » a été élu dans le TOP 3 de la catégorie des meilleurs mangas Boy’s Love en 2015. Je suis plus qu’heureuse de vous annoncer que ce premier tome n’a pas dérogé du tout à sa réputation ! *essuie une petite sueur de frayeur de son front*

Bien que le scénario ne sorte pas vraiment de l’ordinaire et soit assez prévisible, bien sûr les deux acteurs principaux vont vite se mettre en couple et copuleront un peu partout *lueur d’excitation dans le regard*, l’auteure mène ses lecteurs par le bout du nez grâce aux changements de personnalités du seme qui se révèle ténébreux, charismatique et un petit peu effrayant mais surtout sexuellement attractif *rougit*. Cette narration rythmée par la double facette du personnage m’a franchement fait rire mais il faut l’avouer ce qui définit vraiment un Boy’s Love ce sont les LEMON !!! Soyons honnêtes, quand on aime le yaoï c’est qu’on est un petit peu pervers(e) *Hihihi* ! Eh bien Sakurabi Hashigo répond vraiment à nos attentes, l’érotisme est à son maximum. Des corps tremblants, couverts de sueur et d’autres fluides, des gémissements et surtout peu de censure ! Je l’avoue j’ai rougi jusqu’aux oreilles en les lisant donc je dirais « pari gagné ! *fait un grand sourire*

 

Des scénarios bateau mais drôles

En plus de l’histoire principale, vous retrouverez quatre petits oneshot qui vous raviront tout autant qu’ils vous font découvrir de nombreux personnages attachants dans de petites histoires assez marrantes et mignonnes :

– Un Dieu frivole obligé de descendre sur Terre et d’y gagner l’amour d’un homme après avoir trop fricoté avec de jeunes déesses inférieures dans Lost God.

– Un apparent mignon petit uke qui se révèle être un seme sadique en compétition avec son ami d’enfance dans Lover Thief.

– Un acteur de théâtre un peu tête en l’air qui possède un switch assez intéressant puisqu’il le rend ténébreux, sadique et plein de charisme dans Sado Switch.

– Deux lycéens aux cœurs brisées qui se consolent mutuellement, une histoire touchante dans Un été sur le toit de l’école.

Pour ces histoires courtes, je mettrais quand même un petit bémol car les scénarios se ressemblent beaucoup et ne diffèrent pas vraiment de l’histoire principale, en particulier pour le 3ème oneshot qui met aussi en scène deux acteurs dont le plus jeune un peu naïf se révèle être un seme dominateur et sadique. Cependant malgré ce manque d’originalité scénaristique, ces oneshot sont agréables à lire, drôles et très sexy. Et pour le dernier l’auteure m’a vraiment surprise car elle est un peu sortie du schéma narratif qui me semblait être son schéma de confort en nous livrant une histoire un peu triste mais qui m’aura laissé un petit pincement au cœur et m’aura touché.

 

“J’ai souvent éclaté de rire et en lisant dans les transports.”

 

Amateurs et amatrices de yaoï, ce tome est fait pour vous ! Moi en tant que bonne fujoshi je me suis régalée et j’ai passé un excellent moment à le lire, j’ai souvent éclaté de rire et en lisant dans les transports j’ai dû cacher mon rougissement et certaines pages tellement les scènes érotiques étaient intenses mais c’est ce qu’on aime dans le yaoï ! *essuie la bave au coin de sa bouche*

Si ce tome vous plaît ou vous a plus, n’oubliez pas comme je l’avais annoncé fin octobre le deuxième tome de My Number One sortira en librairie ce mois-ci, le 26 Novembre.

Un deuxième tome que je lirais surement pour confirmer mes impressions, et peut-être avoir une surprise au niveau de l’originalité des scénarios, je l’espère même car cette mangaka pourrait vraiment se révéler comme une référence du genre.

 

Voilà voilà minna-san, c’était Himeko-san pour une nouvelle chronique, j’espère qu’elle vous aura plus et vous aura donné envie de découvrir cette petite perle nouvellement licenciée par Taifu Comics.

Matane minna-san !



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros