C’est un fait, le manga est depuis Dragon Ball Z, prioritairement associé au combat. C’est même ce qui a fait le succès de ce genre littéraire. Depuis, la vague et la prédominance du shônen n’est plus à prouver et les Bleach,One Piece ou Naruto sont aujourd’hui les rois de l’univers du manga. C’est dans ce contexte que débarque Ken-Ichi qui pourrait bien être la révélation de l’année.

K

en-Ichi, lycéen assez chétif vit dans les livres et se fait martyriser en permanence par les membres du club de karaté dont il essaie désespérément de se faire accepter. Sa rencontre avec une nouvelle élève, Miu, va bouleverser son existence. En effet, Miu se révèle être une experte en art martial. Elle va alors l’envoyer dans un dojo nommé Ryôzampaku, où sont rassemblés les experts en arts martiaux les plus puissants, présidés par le grand-père de Miu lui-même. Ken-Ichi se lance donc dans un entraînement qui lui permettra de maîtriser non pas un, mais cinq arts martiaux différents afin de devenir le disciple ultime. Il est loin de se douter des réalités de cet univers particulier ainsi que des conséquences que cela va entraîner…

Ken-Ichi, héritier de Ken

Bon, le scénario ne paraît pas très original de prime abord. Pourtant, ce manga possède un certain charme qui ne laissera pas indifférent qui s’y essaiera. En deux volumes, l’auteur a déjà posé les jalons d’un univers pas seulement masculin. Car les femmes se révèlent être également de redoutables guerrières, sous des airs parfois de sainte-nitouche. Loin de s’ennuyer, on sera surpris par l’humour qui fait ravage dans le manga avec des personnages candides, farfelus dont les fantaisies amènent une légèreté et une ambiance décontractée. L’héritier de Ken (dont on retrouve le nom dans celui du héros) trouve pourtant dans ce monde “de fous” une place qui semble l’attendre depuis longtemps et cette symbiose se fait le plus naturellement possible.

“On est curieux de voir l’évolution de Ken-Ichi au milieu d’un univers qui l’a toujours effrayé, mais dans lequel il souhaite dépasser sa peur.”

Le scénario prend rapidement de l’ampleur par l’intégration de nouveaux personnages qui vont donner un réel attrait à la série. Des combattants de plus en plus puissants, dont on se doute qu’ils seront les premiers d’une très longue série, confirment ainsi cette agréable sensation. Et l’on est curieux de voir l’évolution de Ken-Ichi au milieu d’un univers qui l’a toujours effrayé, mais dans lequel il souhaite dépasser sa peur.

Une expressivité parfaitement travaillée rend les personnages accessibles, et le coup de crayon de l’auteur, maîtrisé sans conteste, confère une qualité graphique à toute épreuve.

Le manga se définit bel et bien comme un shônen qui risque de faire parler de lui. Reprenant les critères propres au genre, clin d’œil à l’héritier de l’école du HokutoKen-Ichi s’invite dans l’univers des arts martiaux avec pour objectif, de remettre à jour le réalisme du combat.



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros