Heaven Eleven est un manga en cinq tomes du talentueux Hideki OWADA. Sortit au Japon aux éditions par Akita Publishing en 2003 puis chez nous par l’excellentissime Taifu Comic en 2013. Cette œuvre à tout pour plaire, jeune et plus grand, entre humours, actions mélangeant Capitaine Tsubasa (Olive & Tom) avec du Shaolin Soccer. Une occasion de (re) découvrir ce titre aux lecteurs de tout âge.

 

Synopsis :

Dans une petite île perdue au fin fond du Japon se trouve Hôzukito dans le golfe de Setouchi. Une terrible légende court à propos de Football et pour faire taire cette croyance, deux lycéens Saigô et Okubo décidèrent de créer leur propre club, au détriment des habitants de l’île en question qui feront tous leurs possibles pour interdire ce sport dans ce village si paisible en apparence…

 

Heaven Eleven : Quand Captain Tsubasa croise Shaolin Soccer

Saigô, le héros de l’histoire est un parfait crétin de première classe. En effet, il n’a qu’un objectif : jouer au football et rencontrer un certain Pelé il y a un an de cela.  Mais il est doté d’une force incroyable aux jambes, shootant inlassablement dans un ballon rempli de sable (que je vous déconseille fortement de le faire chez vous). Son ami d’enfance Okubo, lui, aimerait bien jouer au foot avant de rentrer dans les ordres sous la pression de ses parents. Petit à petit, l’équipe se construit non sans mal, disputant ainsi leur premier match contre leur voisin le Lycée Minato. Mais d’autres épreuves plus difficiles les attendent au tournant.

L’auteur tout en dessinant, s’amuse et prend du plaisir. Cela se voit dans son trait noir appuyé. On découvre assez rapidement à travers Heaven Eleven que OWADA adore l’anime de Captain Tsubasa et le film Shaolin Soccer, les influences de ces deux oeuvres se mariant parfaitement. Il fait un mélange de deux styles qui parait fort judicieux puisque la sauce prend rapidement emmenant avec lui ses lecteurs dans des délires les plus fous où les gags s’enchainent dans un rythme effréné sans temps mort.

Capture du volume 1 Heaven Eleven (3)

 

« Hideki OWADA ne nous déçoit pas dont chaque volume est une pochette-surprise telle une bombe à retardement »

 

Les scènes d’actions de Heaven Eleven sont bien structurées avec un trait dynamique bien maitrisé. Le désign agréable à souhait plaira aux fans de l’auteur. Le synopsis ne tourne pas en boucle et surprend parfois le public à contre-courant prenant un chemin différent dans l’histoire, justement pour éviter ce qui pourrait monotone à la longue. Bonne qualité du papier normal et fin par rapport la plupart des œuvres déjà éditée. Hideki OWADA ne nous déçoit pas, chaque volume étant une pochette surprise telle une bombe à retardement. Les personnages principaux et secondaires jouent tous des rôles qui seront très importants au fur et à mesure qu’on avance dans le scénario.

 

Biographie de l’auteur

Né le 19 septembre 1969 au Japon et de sexe masculin. Son tout premier manga fût Tanoshi Kôshien qui lancera sa carrière d’un palmarès qui s’étoffera par la suite de manière conséquente. Tanoshi Kôshien en 1997-2000 étendu sur cinq volumes. Keishicho 24 les flics de la mort en 2001-2004 en six tomes assez connus en France à l’époque. Panzer Princess en 2002 mélangeant kawai et gore éditer par Kurokawa dans nos contrées en anime et manga sortit chez nous un One shot pour la version papier et en OAV par ANIMA de 4×26 minutes sous le titre Dai-Maho Toge. Si vous aimez ses œuvres et de suivre l’auteur, allez voir son blog puis son compte twitter. Vous serez sans doute enchanté si vous comprenez le japonais.

 

Mot de la fin, ma conclusion

Si les gags de l’auteur vous paraissent pas lourd et que vous cherchez un manga rafraichissant sans prise de tête, alors n’hésitez pas un seul instant pour sauter sur l’occasion. Les répliques fusent dans tous les sens et font travailler les zygomatiques, plaisant à aux filles comme aux garçons. La couverture à la couleur dominante orange rend le titre facilement repérable même dans une mangathèque, attirant la curiosité de bien des personnes. À vos marques, prêt, partez !



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros