Avec Hawkwood de Tommy Ohtsuka, les éditions DOKI DOKI s’aventurent dans l’ère médiévale en plongeant au cœur de la guerre de cent ans en compagnie du mercenaire anglais Sir John Hawkwook.

L

’action prend place dans la petite ville de Carentan alors sous la menace de l’ennemi. Devant ses murs se presse l’armée régulière anglaise, lancée à la conquête de la France. À sa tête, le prince Edouard, fils légitime du roi d’Angleterre. Pour se sortir de cette situation désespérée, les assiégés font appel à la «compagnie des corbeaux blancs» de John Hawkwood, un officier audacieux dont les stratégies outrepassent les règles de la chevalerie. Le mercenaire de légende affronte le Prince Noir dans un duel acharné.

Une reconstitution historique haletante

Hawkwood nous plonge dans la vie du mercenaire anglais John Hawkwood. Un homme ayant écumé l’Europe de l’ouest durant le XIVe siècle. Il a combattu sous les bannières de l’Angleterre, de la France mais aussi de l’Italie. Il est reconnu comme l’un des plus redoutables mercenaires de l’Histoire et c’est son histoire que Tommy Ohtsuka a décidé de mettre en scène au travers l’implication de sa compagnie des Corbeaux Blancs dans la guerre de cent ans.

Le récit s’avère très documenté et ponctué de références, notes et précisions à l’attention du lecteur. Des cartes sont mêmes dessinées pour permettre au lecteur de localiser précisément le déroulement de l’action. Cette multitude de détails démontre parfaitement la volonté de l’auteur d’offrir aux lecteurs une aventure profondément établie dans un contexte historique peu exploité dans le monde du Manga et que l’on découvre alors avec le plus grand intérêt.

Les batailles font rages et les stratégies déployées sont clairement mises en scènes pour une clarté de lecture optimale. Celles-ci nous permettent d’observer la naissance d’une dualité opposant l’esprit chevaleresque du soldat défendant sa patrie à celui du mercenaire avide dont la motivation et l’ardeur au combat sont proportionnelles aux profits dégagés. Deux états d’esprits très éloignés qui ne manquent pas d’envenimer les relations entre groupes de combattants d’un même camp tout en renforçant la construction du caractère de certains personnages.

hawkwood-couv
 

“L’auteur parvient grâce à son trait léger et fin à alléger les scènes de combat dans lesquelles interagissent pourtant une multitude de personnages”

 

Hawkwood : une belle édition et un dessin appliqué

Le trait de crayon de Tommy Ohtsuka colle plutôt bien au contexte guerrier et à l’esprit d’Hawkwood. Il n’est d’ailleurs pas sans rappeler par endroits le manga Wolfsmund, également inspiré d’un contexte historique et moyenâgeux. L’auteur parvient grâce à son trait léger et fin à alléger les scènes de combat dans lesquelles interagissent pourtant une multitude de personnages tout en conservant l’attention du lecteur.

Certains pourraient reprocher à l’auteur l’absence de brutalité inhérente aux batailles médiévales de l’époque. En effet, on observe très peu d’effusion de sang lors des batailles ou lors des scènes de pillage. De même qu’un coté très pudique repose sur la représentation de certains cadavres. L’auteur est bien loin du côté choquant très présent dans les scènes de batailles de Wolfsmund et semble se concentrer d’avantage sur les tenants et aboutissants des enjeux politico-guerriers du conflit Franco-Anglais.

De par un travail d’impression réussi, un dessin soigné et appliqué ainsi qu’un récit trouvant son inspiration au sein d’une tranche de l’histoire franco-anglaise quasi inédite dans le « Mangaverse », Hawkwood est un titre à ne pas manquer. Se destinant de prime abord aux amateurs de récits Historiques ainsi qu’aux férus de joutes moyenâgeuses, il saura parfaitement séduire les néophytes désireux de découvrir un pan de notre Histoire en compagnie de Sir John Hawkwood, le mercenaire de l’extrême.

 



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros