Malgré un départ plutôt raté (1-3 à la 8e) avec des échecs de Jostein Epland et Jérémy Vergely devant le gardien nancéien, les Béarnais se mettent assez vite…

Malgré un départ plutôt raté (1-3 à la 8e) avec des échecs de Jostein Epland et Jérémy Vergely devant le gardien nancéien, les Béarnais se mettent assez vite dans le bain et enchaînent avec pas mal de réussite. Valentin Doudeau, Simone Mengon et Jostein Epland permettent au BHB de prendre les commandes pour la première fois de la soirée (4-3). Le portier Mosellan empêche un moment les Billérois de prendre le large mais, avec pugnacité, Lucas Lefebvre et compagnie insistent et un premier break est fait (9-6 à la 19e).

Les démons qui rôdent

Daniel Deherme prend alors le risque de sortir Joris Labro pour développer une attaque à 7. Deux tentatives, soldées par 2 buts de Nori Benhalima dans les cages vides. Petite gamberge dans les têtes bleues, Lucas Lefebvre qui fracasse le poteau, un jet de 7 m réussi par Nancy et voilà les visiteurs de nouveau dans le coup (9-9).

Dans la foulée, Edu Reig-Guillen, plutôt discret lors de cette première période, voit son jet de 7 m repoussé par le portier mosellan qui réalise une double parade sur la tentative de reprise d’Hector Gonzalez. Les démons rôdent à nouveau sur le Sporting. Heureusement, le gaucher de service Louis Tournellec jaillit au meilleur moment pour planter 2 banderilles, imité par l’inusable Jérémy Vergely et Billère refait l’écart (12-9). Nancy recolle un peu, mais Louis Tournellec, encore lui, donne un petit matelas de deux buts aux copains.

Egalisation refusée

Au retour des vestiaires, le fantasque Rohnan Conte-Prat, pas dans son assiette en première période, commence son récital avec un doublé qui remet Nancy à flot. De nouveau le moral béarnais vacille, et les visiteurs en profitent. Mengon et Vergely touchent du bois, Derry Ruffe se fait bâcher à 6 mètres et les blancs se détachent (18-21 à la 46e). Une vilaine faute sur Edu Reig-Guillen va pourtant tout relancer. Le jet de 7 m est converti par Rémi Commenges, Reig-Guillen sort enfin du bois pour planter un doublé et revoilà les bleus devant. Un renversement qui fait disjoncter les Nancéiens qui se retrouvent en double infériorité numérique.

L’occasion est idéale pour le BHB d’enfoncer le clou, mais encore une fois ça patouille et la malchance s’en mêle, avec une tentative lointaine de Simone Mengon dans les buts vides qui attrappe la transversale. Le final devient irrespirable, avec l’inévitable Conte-Prat qui donne l’avantage. Billère obtient alors un coup-franc à 2 secondes du buzzer, Jérémy Vergely surprend tout le monde en décochant un tir qui transperce le mur et trompe la vigilance. Un arbitre valide, l’autre conteste. Discussions devant la table et but finalement annulé dans une bronca assourdissante. Un final en eau de boudin qui prive Billère d’un précieux point.

La fiche technique

BILLERE 25
Gardiens : Labro 14 arrêts, Gouy
Joueurs de champ : Reig-Guillen 4/6 (3/4P), Ruffe 0/1, Doudeau 2/5, Vergely (cap) 5/7 (1/2P), Mengon 4/9, Gonzalez-Diaz 1/2, De la Salud, Tournellec 4/6, Lefebvre 1/2, Epland 1/2, Tarrico, Commenges 2/3 (1/2P)
Entraîneur : Daniel Deherme
NANCY 26
Gardiens : Haagen 10 arrêts (1P), Jarrar 1 arrêt (1P)
Joueurs de champ : Natsia 1/2, Muller 2/4, Valentin, Ogando 4/6 (2/2P), Leyvigne 2/4, Conte-Prat 7/14, Bourget 2/4, Ducreux (cap) 0/2, Beauregard, Ben Halima 2/4, Afanou 5/8 Van Deik 1/1, Peltier, Goedert
Entraîneur : Yerime Sylla
A Billère, Sporting d’Este. Mi-temps 14-12
Spectateurs : 1.200. Arbitres : C. Lahache et G. Soubrie
Exclusions temporaires
Epland (13e), Gonzalez-Diaz (32e) pour Billère
Beauregard (9e), Natsia (34e), Ogando (47e, 53e), Leyvigne (49e), Ducreux (53e, 55e) pour Nancy

La réaction du coach Daniel Deherme : « C’est une grosse déception, ça ressemble beaucoup au match de Caen. Encore une fois on maîtrise, encore un passage dégueulasse, avec des pertes de balles qui me rendent fou. La dimension psychologique est très présente sur ce groupe, des choses qui se répètent depuis 2 saisons. Dès qu’on doit assumer, on n’assume pas, c’est un manque de maturité, et je m’y met dedans. Si on avait arraché le match nul, ce point aurait caché la misère. »

Lien source : Handball/Proligue : fin de match cruelle pour Billère