Ainsi, 23 communes du département sont en zone de contrôle temporaire-faune sauvage depuis le 12 septembre.

Ces dernières semaines, 18 foyers ont été déclarés dans des élevages de volailles de 11 départements (principalement du quart nord-ouest de la France) et 14 cas chez des détenteurs particuliers ou parcs zoologiques, précise la préfecture.

La rédaction vous conseille

La rédaction vous conseille

Or, la baisse des températures et le début des migrations à venir renforcent le risque de contamination des élevages.

Pour les protéger, le ministre de l’Agriculture a décidé de relever le niveau de risque de « négligeable » à « modéré », depuis le 2 octobre, sur l’ensemble du territoire français.

Cela implique un renforcement des mesures de sécurité déjà en vigueur dans les ZRD, zones à risque de diffusion (nord du Béarn et centre du département), ou ZRP, zones à risque particulier (en Béarn, il s’agit de Malaussanne, Poursiugues-Boucou, Boueilh-Boueilho-Lasque, Garlin).

Lien source : Grippe aviaire : le niveau de risque passe de « négligeable » à « modéré »