La famille de Seri est riche et a besoin d’un nom. Quant à la famille de Yuzuki, famille renommée japonaise, elle est plutôt sur la paille et aimerait bien profiter de la fortune de la fiancée ! Et pour couronner le tout, Yuzuki, qu’elle connaît depuis l’enfance, est un garçon boudeur, toujours de mauvaise humeur et particulièrement désagréable. L’idée d’un mariage arrangé lui fait donc horreur. Pourtant, alors qu’elle visite la magnifique maison de famille de son potentiel futur mari, elle entre en contact avec le seigneur Haruhisa, l’esprit d’un ancêtre du jeune homme qui lui révèle une terrible vérité : par une malédiction inconnue, tous les hommes de cette famille meurent jeunes et jusqu’ici, aucun n’a pu y échapper ! 

 Malédiction et romance sont les mots-clé de cette œuvre de Ohmi Tomu, au titre poétique.

 

Plongeant dans un univers à la fois dramatique et fantastique, ce premier volume de Flowers for Seri dévoile un certain charme grâce à un scénario original, bien qu’il ne soit pas encore très étoffé.  Mais même si le contenu demeure léger, il suffit à embarquer le lecteur dans cette course contre la montre imposée à Seri. Ohmi Tomu réussit son introduction en dévoilant rapidement le nœud de l’intrigue.  Fort d’une maîtrise artistique évidente quant au character design, l’auteur prouve qu’il maîtrise son crayon par ses traits affirmés et subtils, qui adhèrent à l’atmosphère légère et pesante accompagnant l’intrigue.

Si la profondeur de scénario fait encore défaut, la psychologie des personnages rehausse le niveau. Le taciturne mais élégant Yuzuki, présenté comme antipathique au départ,  provoque peu à peu une réelle compassion pour le lecteur une fois certains éléments révélés. A l’inverse, Seri, paraît juste naïve de prime abord, mais au fur et à mesure des pages, montre un véritable caractère qui légitime peu à peu sa place de premier rôle, et justifie la responsabilité que lui a incombée le destin.

Auréolé de mystère, que renforcent l’apparition des spectres, ce premier volume offre un certain suspens qui tient le lecteur en haleine. Très sobre esthétiquement parlant,  Flowers for Seri  n’en demeure pas moins riche en caractère, grâce à une tenue de route efficace qui allie tragédie, surnaturel, et fatalisme, le tout avec une (très) faible dose d’humour qui allège l’ambiance pesante qui parcourt le tome.

D’une sensibilité étonnante, ce premier volume séduit par la simplicité qu’il dégage, tant par l’agencement des cases et les traits des personnages, que par le rythme soumis, lent mais dénué de superflu. L’absence d’éléments caractérisant l’aristocratie à laquelle appartient Seri le confirme et démontre que l’essentiel est ailleurs. Ce qui en fait une lecture agréable, et laisse imaginer que la suite s’annonce d’être  palpitante.



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros