Quelle que soit l’heure de la journée à laquelle vous craquez pour cette gourmandise, le chocolat augmente votre taux de sucre sanguin : ce pic de glucides va stimuler la production de sérotonine qui, elle, va entraîner la sécrétion de mélatonine, deux hormones impliquées dans la survenue du sommeil. La sérotonine a, dans le même temps, le pouvoir de diminuer votre niveau de stress, de réguler vos humeurs et de vous détendre : quoi de mieux pour vous libérer les neurones et profiter de votre soirée avant de vous endormir le plus sereinement possible ? A noter que la banane et la cerise s’avèrent aussi être des aliments riches en sérotonine.

S’il est noir*, la forte teneur en magnésium du chocolat va contribuer à la régulation des phases de sommeil et d’éveil. Ce qui favorise une bonne récupération pendant vos nuits. D’autres aliments ont une bonne teneur en magnésium : les lentilles ou encore les fruits secs.

Reste que le chocolat, riche en pâte de cacao, en beurre de cacao et en sucre, peut aussi demander beaucoup d’énergie à votre organisme pour le digérer : on évitera donc de dévorer la moitié de la tablette pour éviter les troubles de l’endormissement.

En journée

La concentration en magnésium délivrée par votre chocolat préféré va vous donner de l’énergie pour l’après-midi, là aussi s’il est consommé après le déjeuner en petite quantité. En effet, les petits abus, et l’importante charge glycémique qui va avec, sollicitent l’appareil digestif, et, à l’inverse vous prennent du tonus durant quelques heures.

A noter : Le chocolat est considéré comme un puissant anti-oxydant grâce à sa teneur en polyphénols. Il joue en conséquence un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires et des maladies neurodégénératives.

*Le chocolat noir est deux fois plus riche en magnésium que le chocolat au lait

Contraception : ne vous fiez pas qu’à Internet

Source : Destination Santé

Lien source : Chocolat : êtes-vous du midi ou du soir ?