C’est bien sur cette harmonie…

C’est bien sur cette harmonie que l’Association contre les tumeurs cérébrales (ARTC) Pays de l’Adour et de Béarn compte faire ses gammes. L’espace Daniel-Balavoine accueillera ainsi un New Orléans Jazz Session avec New Dixieland Jazz Band & 64 Dixie Jazz Band vendredi 7 octobre à 20h30.

Les 15 euros de l’entrée permettront d’appuyer la recherche sur les tumeurs cérébrales et plus particulièrement sur le glioblastome, le cancer cérébral le plus fréquent chez l’adulte. Ils permettront aussi d’apporter des soins de confort à la clinique Marzet pour aider les patients atteints de ce type de pathologie.

La rédaction vous conseille

L’ARTC Pays de l’Adour et de Béarn, sous l’égide de Marie-France et Jean-Pierre Gruet, œuvre depuis 20 ans pour financer la recherche et apporter du soutien autant que possible à ceux qui souffrent, avec en moyenne 4 manifestations par an.

Ainsi des massages pieds, mains, têtes sont prodigués pour soulager les patients. Il s’agit surtout de mieux être accompagné par les équipes de médecine, lors de la prise en charge de l’intervention tout en aidant et soutenant tout au long du parcours de soins.

« La recherche avance à tout petit pas »

Marie-France Gruet, aussi déléguée régionale de l’ARTC et véritable sentinelle des causes et des effets de cette maladie, indique que l’association finance un chercheur à l’Institut du cerveau à hauteur de 25 000 euros par an. « La recherche avance à tout petit pas et nous ne renonçons pas à chercher les causes du glioblastome à défaut de pouvoir le soigner afin d’agir dans la prévention. »

« A ce propos, une vaste étude épidémiologique avait été lancée pour mieux comprendre les éventuelles causes à effet. Alertée en 2018 à ce sujet, l’Agence nationale de santé publique aurait donné une réponse en juillet 2022 par le biais de la Direction générale de la santé. »

« Les chiffres confirment une moyenne deux fois supérieure à celle nationale sur les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Landes et le Gers », indique la déléguée d’ARTC. Elle confirme, par ailleurs, « qu’un comité d’expertise a été constitué en septembre dernier pour amorcer un travail effectif dès janvier 2023 ».

Marie-France, qui déplore la perte de son fils d’un glioblastome il y a 20 ans, ne conçoit pas de baisser les bras et s’arme chaque jour davantage pour lutter contre cette pathologie « très dégradante » dans le seul but d’alerter.

Plus d’informations sur https://artc-asso.fr/lassociation/publications-officielles/la-lettre-semestrielle/.

Lien source : Bizanos : un concert de jazz au profit de l’Association contre les tumeurs cérébrales