Dans Arbos anima, parcourez le monde et partez à la recherche des plantes les plus rares…Pirates sanguinaires, commerçants sans scrupules, loubards au grand cœur et fleurs en tout genre : voilà de quoi se compose l’univers étrange et fascinant de Noah, botaniste collecteur.

D

oté d’un pouvoir ayant porté malheur à tous ses porteurs depuis des générations, le jeune Noah Lescott a vécu reclus au fin fond d’une serre pendant les quinze premières années de sa vie. Aujourd’hui libéré de ses chaînes, il exerce désormais la profession de botaniste collecteur. Chargé de retrouver des plantes volées ou disparues, il utilise son don unique pour communiquer avec tous les végétaux croisant son chemin. Un pouvoir qui n’est pas sans risque et qui pourrait lui faire perdre la vie à tout moment, si Rudyard, son garde du corps, ne veillait pas au grain. Un duo aussi improbable qu’attachant qui va se lancer à la recherche d’un lys unique en son genre, sur le continent européen.

Après le succès de Cagaster, Kachou Hashimoto revient avec une toute nouvelle série mettant en scène une chasse au trésor bien particulière, puisqu’il s’agit ici de plantes rares, dispersées aux quatre coins du monde. A mi-chemin entre shônen, shôjo et seinen, Arbos anima n’a rien de très surprenant au niveau du scénario : un jeune héros un peu gauche, qui découvre le monde avec ses yeux d’enfant, un garde du corps qui, sous ses airs un peu bourrus, cache un cœur grand comme ça, et une jeune fille pleine de courage, bien décidée à venger son village. Des stéréotypes très communs auxquels on s’attend mais qui n’entachent en rien le plaisir qu’on prend lors de la lecture.

Arbos anima : Un agréable voyage

Paru aux éditions Glénat, Arbos anima nous plonge en effet dans un univers fantastique et luxuriant : entre pouvoirs surnaturels et flore abondante, on se laisse facilement emporter par les aventures de notre jeune héros, aussi drôle que maladroit. En effet, bien que très doué dans son domaine, Noah n’est encore qu’un enfant exubérant en quête de reconnaissance, s’appuyant un peu trop sur les épaules de Rudyard, ex-pirate passé maître dans l’art du combat. Sous une attitude un peu rude, ce dernier cache d’ailleurs un véritable attachement au jeune garçon, et s’est juré de le protéger au péril de sa vie. Au-delà des clichés du genre, Arbos anima s’avère être une belle aventure qui n’est pas sans nous rappeler un certain Jules Verne…

Agréable à lire, le nouveau titre de Kachou Hashimoto est tout aussi agréable à regarder : forte d’un style graphique qui lui est propre, la mangaka nous offre une fois encore un petit délice visuel. Véritable gourmandise pour les yeux, le trait tout en rondeurs et légèreté donne naissance à un univers lumineux et détaillé. Capable de laisser transparaître l’extrême délicatesse des fleurs avant d’enchaîner sur un combat vif et puissant, l’auteure insuffle la vie dans chacun de ses traits, aussi petit soit-il. Résolument vivant, Arbos anima est un manga qui nous emporte dans un tourbillon de fraîcheur et d’humour, et dont on a hâte de connaître la suite !



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros