Voici un thème fort original : les échecs ! L’éditeur Kana signe un manga shonen en quatre tomes et mise sur la stratégie. Au dessin, Takahiro WAKAMATSU puis au scénario Minori KIGUCHI. Edité au Japon par Kodansha LTD sous son vrai titre Banjou No Polaris. Nous allons décortiquer ensemble cette œuvre. Showtime !

Synopsis

Ippei est un jeune garçon plein de vie. Hime, une camarade de classe, lui fait découvrir les échecs. Sur le plateau, Ippei semble entrevoir un monde fantastique où le cavalier, le fou, le roi… sont ses alliés ! Quand Hime déménage, Ippei promet de l’affronter en tournoi. Son nouvel objectif : devenir « grand maitre » !

Ce héros sympathique et si fatigant à la fois

Dès les premières pages, le ton est déjà installé. Ippei vit ses journées à cent à l’heure, avec ses camarades de classe, aimant le foot comme tous les garçons de son âge. Jusqu’ici rien d’anormal, jusqu’au jour où son destin bascule quand celui-ci ne surprend Hime, une nouvelle élève toute seule dans son coin aux échecs en jouant. C’est alors qu’il aura une révélation rien qu’en l’observant. Sa passion va de plus en plus grandir avec lui. Notre protagoniste est certes joueur, mais fatigue tout son entourage y compris le lecteur. Il est donc normal pour un gamin de dix ans, d’avoir ce genre de comportement pertinent, traité avec justesse comme une impression de la vraie vie réelle. Ippei ne prend pas de gant, sa façon de dire et de penser frôle parfois l’impolitesse.
L’éditeur français a opté pour un papier extra fin, ce qui rend le produit assez fragile. La couverture très tape-à-l’œil attire un public consommateur devenu de plus en plus exigeant. Le design quant à lui, un peu irrégulier (tête des enfants disproportionnée par rapport aux corps). La trame du sujet manque singulièrement de maturité , ce qui est dommage. Ne voyez pas une histoire à la Kings of Shôgi. Ici, ne chercher pas plus loin que la compétition et l’amitié de l’auteur sont les deux seuls objectifs .

Takahiro WAKAMATSU vise surtout un très jeune public. La traduction reste simple, quoiqu’un peu légère, mais sans superflue. Les décors au premier et deuxième plan restent correct en soi et le découpage des cases bien aéré. Malheureusement, je trouve les règles du jeu au fil des pages timides, presque inexistantes. Pour avoir un cours, nous sommes obligés de parcourir plusieurs pages vers la fin du tome ! Le manga peut nous surprendre, avec un mini suspense de découvrir la suite. Nous attendons donc le second volume avec impatience.

 

Mot de la fin
Pour attirer les lecteurs, Takahiro eu la brillante idée de mélanger jeu de stratégie et de monde fantastique. Ainsi son concept s’en trouve plus riche en évènements et ne tourne pas en rond. Si cela reste assez fade au premier abord, le titre peut séduire tout le monde. Pour se familiariser, si vous désirez apprendre quelques notions de base, je recommande les éditions PRAXEO. D’une précision redoutable, il ravira les néophytes du genre petit et grand. Aussi je conseillerai les autres œuvres tels King of Shôgi de Jirô ANDO des éditions Pika, sans oublier Hikaru no go de Takeshi OBATA. Allez sur le compte twitter de Takahiro Wakamatsu, histoire de ne rien manquer de l’actualité. Maintenant, c’est l’heure du duel !



Article à propos de


Faites une affaire

Des trouvailles à des prix exceptionnels

  • Coffret Last Exile 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros
  • Last Exile Coffret Collector 9euros